Andiast-Sumvitg

Andiast-Sumvitg
LongueurAscensionDescentHauteur minimaleHauteur maximaleDurée approximative
21.75 km780 m965 m855 m1297 m6:15 h

Pius et Miriam avec Gypsie et Mia (à partir du 16.06.18) :

Ce matin à 10h10, nous poursuivons notre randonnée sur le Jakobsweg Grisons à l'arrêt de la poste à Andiast. A la sortie du village, nous tournons à droite sur un chemin de prairie, nous zigzagons dans un ravin, nous traversons le ruisseau Ual da Ladral et nous remontons de l'autre côté. Après une autre courte descente, nous passons devant le télésiège de Waltensburg qui, en hiver, emmène les skieurs et les snowboarders au paradis du ski de Brigels-Waltensburg-Andiast. De là, un chemin asphalté mène à travers les pâturages, toujours sur le flanc gauche de la vallée. Dans un virage serré, nous prenons la bifurcation de gauche et peu de temps après, nous nous retrouvons sur un chemin de prairie, qui traverse une magnifique prairie fleurie. Ici, elle grouille d'abeilles, de coléoptères, de papillons et d'autres insectes. Nous sommes impressionnés par les couleurs vives et la diversité des espèces qui règnent ici. En remontant doucement, nous atteignons enfin le Lag da Breil (lac Brigels). Le lac de montagne, d'un bleu-vert brillant, mesure environ 500 m de long et jusqu'à 140 m de large. Comme elle est utilisée pour la production d'énergie électrique, la baignade est interdite. Avec Andiast et Waltensburg, Brigels se trouve sur une terrasse ensoleillée dans la Bündner Vorderrheintal. En été, la destination attire les visiteurs grâce à ses possibilités de randonnée, ses installations de cyclisme et son terrain de golf. En hiver, il se transforme en un paradis de neige pour toute la famille.

Le sentier Jakobsweg passe à quelques mètres au-dessus du lac, à notre gauche d'innombrables chevaux paissent dans un grand pâturage. Nous traversons ensuite la partie basse du village et nous marchons sur un chemin étroit en dessous de la route cantonale, à travers les prés et la forêt, parfois en descente raide. Nous sommes heureux qu'une grande partie du chemin soit à l'ombre et qu'un vent frais souffle de temps en temps. Sinon, il ferait un peu trop chaud pour nous et les chiens.

Dans le petit village de Casu, nous arrivons à une route goudronnée peu fréquentée, sur laquelle il est cependant possible de faire une embardée vers la bordure fauchée, plus agréable par endroits. Nous passons devant quelques talinas, ces étagères en bois typiques construites devant la grange pour faire mûrir le grain. Un peu plus tard, nous arrivons au hameau de Capaul et faisons une courte pause à l'église de Caprè, il est maintenant 12h40.

Nous montons légèrement sur le sentier d'altitude à travers un terrain dégagé, en passant par quelques autres petits villages charmants avec de vieilles maisons en bois, jusqu'à ce que nous arrivions enfin à Schlans. Au-dessus du centre du village se trouve la chapelle Nossa Dunna della Naiv, à côté des ruines de la tour de Schlans.

Sur une route forestière, nous montons sur une courte distance jusqu'à ce qu'un sentier nous mène dans la forêt. La chute d'une avalanche l'hiver dernier a laissé ici une dévastation sur une longueur d'environ 50 m, qui sera visible pendant longtemps. Nous traversons plusieurs ruisseaux sur ce chemin forestier, qui transportent encore les eaux de fonte. Après avoir atteint le point culminant, une longue et raide descente suit à travers la forêt avec des champs de fougères partiellement grands. Nous passons le hameau de Cartatscha, qui se compose d'un ancien groupe de maisons et de la petite chapelle de Saint-Valentin. L'une des maisons porte la date de 1664 au-dessus de la porte d'entrée. De là, on a également une vue sur les ruines d'un château, qui se trouve sur une colline de moraine. Après Cartatscha, une route asphaltée nous mène plus loin, en passant devant un énorme bassin de rétention fait de pierres naturelles, qui est censé protéger le village en contrebas des inondations. Nous suivons le ruisseau Ferrera jusqu'à ce que nous arrivions à Trun un peu plus tard. Ce village est situé de façon idyllique sur le Rhin antérieur et est historiquement un village important dans l'histoire des Grisons. En 1424, la Grise ou Haute Alliance a été renouvelée et étendue sous l'érable près de la chapelle Sainte-Anne. Cette confédération a plus tard donné au canton son nom de Grisons.

Après un rafraîchissement dans un petit et copieux restaurant de jardin, nous continuons sur une route asphaltée et traversons les villages de Gravas, Campliun et Rabius. Un faible sentier s'éloigne sur la droite et monte assez abruptement vers une colline avec une grosse pierre et un banc. Il y a une forte odeur de foin dans l'air. Après une courte descente sur un chemin de prairie, nous atteignons Sumvitg. Ce village est l'une des communautés de l'Oberland grison où la langue rhéto-romane a été le plus fortement préservée. Nous nous promenons dans le village et continuons vers la gare, qui se trouve un peu à l'extérieur. Directement sur le chemin se trouve le camping Garvera, que nous atteignons à 17h30. Comme toujours, nous sommes accueillis chaleureusement et le propriétaire est très heureux que nous ayons deux chiens avec nous. Nous échangeons un peu sur le Jakobsweg Graubünden, qu'elle aimerait également parcourir à pied. Au Ustria Staziun, nous nous régalons d'un délicieux dîner en terrasse et profitons de la vue magnifique sur la magnifique chaîne de montagnes Garvera et le Val Sumvitg.

Pour la nuitée, nous payons Fr. 6.00 par personne, Fr. 3.00 par chien, Fr. 10.00 pour la tente et Fr. 3.00 de taxe de séjour.

L'étape d'aujourd'hui de 22 km a traversé le magnifique Oberland grison, principalement le long du Rhin supérieur. Nous avons réussi des montées de 942 m et des descentes de 1 156 m. Nous avons été particulièrement fascinés par les nombreux petits villages avec leurs jolies maisons en bois.

Classement
0

0Noch keine Kommentare

Pour vous garantir la meilleure expérience possible sur notre site web, nous utilisons des cookies et des composants externes tels que les vidéos Youtube et OpenStreetMap. Protection des données